September 28, 2021

Le gouverneur abroge le mandat du masque d’extérieur – Big Island Now

Pixabay

Le gouverneur David Ige a levé mardi toutes les exigences relatives aux masques pour les activités de plein air, avec effet immédiat.

L’ordonnance d’urgence modifiée s’applique à tous les résidents et visiteurs de l’État, quel que soit le statut vaccinal. Les mandats de masque d’intérieur pour tous les individus restent en place.

“Cela est efficace immédiatement et dans tout l’État”, a déclaré Ige aux journalistes lors d’une conférence de presse dans l’après-midi du 25 mai. “Vous ne serez pas obligé de porter un masque à l’extérieur.”

Lorsque les individus se rassemblent à l’extérieur en grands groupes, le Département d’État de la Santé (DOH) encourage toujours le port d’un masque protecteur. Cependant, cette suggestion ne sera pas appliquée.

Cette décision est un changement majeur par rapport à la position du gouverneur il y a moins de deux semaines, quand il a dit qu’Hawai’i ne le ferait pas immédiatement changer ses politiques de masque pour s’aligner sur les nouvelles directives des Centers for Disease Control and Prevention (CDC).

L’ARTICLE CONTINUE CI-DESSOUS L’ANNONCE

Les nouvelles directives de l’organisation, publiées le 13 mai, déclarent que les résidents américains qui ont terminé leur calendrier de vaccination peuvent se rassembler en toute sécurité sans distanciation sociale ou porter des masques protecteurs. Les directives s’appliquent aux rassemblements à l’intérieur et à l’extérieur, et n’ont pas de limite de taille de rassemblement à la hausse.

L’ARTICLE CONTINUE CI-DESSOUS L’ANNONCE

À ce moment-là, Ige a déclaré que les mandats de masques se poursuivraient dans tout l’État pour les rassemblements intérieurs et extérieurs, notant que seules les personnes vaccinées dans des circonstances où elles pourraient raisonnablement éloigner socialement devraient se passer de couvre-visage dans des environnements publics en plein air.

Désormais, pour la première fois depuis plus d’un an, tout le monde à Hawaï est libre de se déplacer à l’extérieur sans avoir à porter de masque.

La directrice du DOH, le Dr Elizabeth Char, a justifié ce changement, affirmant qu’il y a deux semaines, l’État n’avait complètement vacciné que 43% de sa population et que les résultats positifs des tests de coronavirus étaient en augmentation dans les îles. Hawai´i approche maintenant 1,5 million de doses du vaccin COVID-19 administré dans tout l’État et la moyenne quotidienne de deux semaines des cas nouvellement identifiés est en baisse vers 50.

L’ARTICLE CONTINUE CI-DESSOUS L’ANNONCE

«Je ne pense pas que nous soyons en danger», a déclaré Char. «Les données montrent que les activités de plein air sont assez sûres.»

Char a ajouté qu’elle pensait que le risque de transmission du COVID-19 lors de rassemblements en plein air où la distanciation sociale est pratiquée est inférieur à 1%. Char a déclaré que si elle assistait à un événement en plein air avec un grand groupe de personnes, elle choisirait quand même de porter son masque.

Le maire du comté d’Hawaï, Mitch Roth, espère aller encore plus loin sur la grande île. Mardi, son bureau a soumis une demande au gouverneur pour étendre les limites de la taille des rassemblements intérieurs de 10 à 25 personnes et les limites extérieures de 25 à 75 personnes.

Le gouverneur a également annoncé que l’État lèverait sa suspension des compétitions sportives océaniques, permettant aux surfeurs, aux pagayeurs et aux nageurs de se remettre à l’eau.

«Le surf et le canoë à balancier sont bien plus que du sport», a déclaré le sénateur américain Brian Schatz dans un communiqué après l’annonce d’Ige. «Ils font partie de notre culture et d’un mode de vie. J’ai hâte de revoir nos enfants dans l’eau à participer à des compétitions de surf et à des régates. »

Le maire Roth a fait écho aux sentiments du sénateur.

«Nos sports océaniques sont un élément essentiel de notre communauté insulaire», a déclaré Roth. «Ils sont essentiels pour rétablir la santé, la sécurité et la santé mentale des habitants de notre île.»

Enfin, le gouverneur a indiqué qu’il prévoyait d’apporter des modifications au programme de voyages en toute sécurité de l’État à un moment donné en juin. La prochaine étape consisterait à accorder une exemption de quarantaine aux voyageurs transpacifiques vaccinés à Hawaï.

Actuellement, toute personne revenant du continent, vaccinée ou non, doit produire un résultat négatif au test COVID-19 dans les 72 heures suivant le voyage. Ceux qui ont été vaccinés dans l’État, et peuvent le prouver, pourraient renoncer à un test à leur retour du continent selon les nouvelles directives Ige dit qu’il a prévu pour le mois prochain. Ceux qui ont été vaccinés dans l’État sont actuellement libres de voyager entre les îles sans passer un test COVID avant ou après leur arrivée.

Ige a ajouté qu’il pense qu’Hawai´i sera équipé pour accorder des exemptions de quarantaine aux voyageurs transpacifiques vaccinés à l’extérieur de l’État à un moment donné cet été, avec l’aide de fournisseurs tiers.

Le gouverneur et le directeur du DOH ont chacun continué à encourager tous les habitants d’Hawaï à se faire vacciner et à s’assurer qu’ils poursuivent leurs deuxièmes doses s’ils ont déjà reçu leur première. Selon un rapport du DOH, environ 80% des cas séquencés à Hawaï impliquent des variants de COVID-19, dont beaucoup sont plus transmissibles que les souches antérieures.